Mutations PLP
Présentation

Fermer SNETAA-FO

Fermer SNETAA-FO Martinique

Fermer Editorial

Fermer Vie des établissements

Fermer Infos Carrière

Fermer Les TZR

Fermer Les stagiaires

Fermer Les contractuels

Fermer Sections spécifiques

Fermer Se syndiquer

Fermer La rénovation

Fermer Les dernières réformes du Ministère

Fermer Les instances : CAPA, CCP, CTA, ...

Fermer Actions

Fermer Le bulletin académique

Fermer Communiqué de presse

Fermer Actualités

Fermer Diaporama

Fermer Vidéos

Fermer Guide du SNETAA-FO

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Actions et communication

 

 Manifestation du 1er Mai 2018 à FORT DE FRANCE

1mai.jpg

contractuels en colère le 19 juin 2014: diaporama

article00_manif19juin2014.jpg

Manifestation du 1er Mai 2014 : diaporama

photo00_mai2014.jpg

Blocage du rectorat en mars 2014 : diaporama

photo00_greve27mars2014.jpg

Grève du 22 février 2011: diaporama

greve22fevrier2011.jpg

Bienvenue sur SNETAA-FO Martinique

 NEWS  juin 2018

 

 


 

 le 16/06/18                                                          ronces-les-bains.jpg                                  

L'AP MAG n° 567 - Juin 2018 - Spécial Congrès Ronce-les-Bains

  • Discours du secrétaire général
  • Différentes motions

 

 

 


 

 

 le 16/06/18

Les  CAPA hors classe , classe exceptionnelle et mutation ont eu lieu ce jeudi 14 JUIN 2018, rapprochez vous de vos S1 ou commissaires paritaires si vous n'avez pas eu  de notifications dans vos casiers si vous êtes concernés.

  • Contingent pour la classe exceptionnelle: 23 (soit 15 au vivier 1 et 8 au vivier 2). Le rectorat rend 7 promotions au vivier 1 car il n'y avait que 8 collègues retenus.
  • Contingent hors classe : 21 promus plus 1 liste complémentaire

 

 

Déclaration du SNETAA FO Martinique pour les CAPA du jeudi 14 juin 2018

Affectation – Accès à  la Hors Classe et à la Classe Exceptionnelle

 

Le SNETAA FO par ses actions répétées et ses nombreux échanges avec le ministère, a freiné quelque peu l’ardeur du ministre de l’Education Nationale de convertir toutes les recommandations du rapport CALVEZ – MARCON en propositions pour la nouvelle réforme de la voie professionnelle.

Nous ne saurions nous contenter de ce résultat car nous restons fondamentalement opposés à certaines annonces comme :

-        L’obligation de développer des campus des métiers dans toutes les académies

-        Le développement du « tout apprentissage » avec la mise en place d’UFA

-        La mixité des publics et la mixité des parcours

-        La réduction des heures de cours notamment dans les disciplines d’enseignement général

Certaines propositions sont louables si on respecte quelques « garde-fous » fondamentaux pour leur réussite.

Nous craignons beaucoup pour l’avenir de la formation initiale avec alternance au sein des Lycées Professionnels.

Parmi les points qui peuvent être considérés comme positifs, il y a l’augmentation des capacités d’accueil dans les STS (Section de Technicien Supérieur). Malheureusement certaines orientations nous inquiètent. Nous constatons que les IPR prennent déjà le pas sur les IEN et Chefs d’établissement chargés de la mise en place de ces sections avec les équipes pédagogiques composées majoritairement de PLP. Ces IPR proposent des contractuels pour l’ouverture des BTS dans des disciplines où le potentiel en PLP existe. Ils envisagent dans les années à venir, la conversion des supports vacants en postes de type CAPET, ce qui fermerait les portes aux collègues PLP qui souhaitent poursuivre et s’investir en BTS dans l’intérêt des élèves qui ont choisi la voie professionnelle.

Nous n’entendons pas faire la chasse aux contractuels que nous défendons également au sein de la fédération de la FNEC FP FO.  Nous exigeons qu’un équilibre soit établi dans une concertation « tripartite » : Inspecteurs (IEN et IPR), Chefs d’établissement et équipe pédagogique.

Le SNETAA FO Martinique alerte et interpelle l’administration afin qu’elle ait un regard objectif sur cette situation et que les collègues PLP ne se sentent pas brimer.

Cette restriction tendrait à démotiver les équipes pédagogiques en place, qui s’investissent régulièrement pour la réussite de nos élèves de la voie professionnelle.

En ce qui concerne la hors classe, nous observons que le contingent s’amenuise chaque année. Il passe de 27 en 2017 à 21 en 2018 sur un total de 133 collègues éligibles. C’est la preuve que les annonces ministérielles faîtes, ne correspondent pas aux décisions prises.

Quid de la possibilité pour tout enseignant de voir « sa carrière se dérouler sur au moins deux grades à un rythme plus ou moins rapide », comme il est stipulé dans les BO spéciaux et la note de service n° 2018-024 du 19 février 2018.

Dans le cadre du PPCR pour lequel FO a voté contre, l’accès à la classe exceptionnelle représente une véritable arnaque surtout au niveau des collègues PLP pour lesquels toutes les voies d’accès par le fameux vivier 1 sont fermées à savoir que :

 

 

-        Toutes celles et tous ceux qui ont été formateurs avec accord des inspecteurs et du recteur, se voient être pénalisés s’ils n’ont pas eu le CAFA qui n’existe en Martinique que depuis 2015

  • -        Il n’y a plus de lycée en ZEP depuis 2012
  • -        Il n’y a pas de REP ni de REP + en Lycée Professionnel ni en LPO
  • -        Les directeurs de SEGPA sont rarement des PLP
  • -        La possibilité d’enseigner officiellement en BTS s’amenuise avec la posture des IPR en charge des STS.

Le VIVIER 1 deviendra très rapidement une « catégorie crée » en voie de disparition.

Comment comprendre qu’on puisse attribuer 80 % du contingent total disponible au vivier 1 réduit à sa plus simple expression, alors que seulement 20 % est accordé au vivier 2 contenant la majorité des collègues éligibles à la classe exceptionnelle.

Pour la promotion de 2018 :

Pour un total de 164 personnes éligibles (source : document du rectorat)

Le vivier 1 contient : 8 personnes éligibles soir 5 % de l’ensemble des personnes éligibles pour la campagne 2018.

Le vivier 2 contient : 156 personnes éligibles soit 95 % de l’ensemble des personnes éligibles pour la campagne 2018.

Le vivier 1 est largement surdoté alors que le vivier 2 ne peut satisfaire que 5 % de la demande.

C’est vraiment une arnaque et une entourloupe par rapport aux objectifs annoncés.

Voilà ce qui donne raison à notre fédération FO d’avoir voté NON pour ce PPCR.

Respectueux du mandat donné par de nombreux collègues, le SNETAA FO défendra leur dossier de candidature pour une promotion aux grades supérieurs.

Cependant nous réaffirmons notre position contre la procédure actuelle d’accès à la hors classe et la classe exceptionnelle qui est réservée à une stricte minorité.

Nous continuerons à revendiquer pour :

Un ratio promus/promouvables qui permette une augmentation significative du nombre de promus dans tous les corps !

Le retour à la notation chiffrée, encadrée par des grilles nationales ; 

Un barème fondé sur des critères objectifs (note, échelon,) ; 

La création d’échelons supplémentaires permettant de prendre en compte l’allongement du temps de travail, dans la carrière pour tous les collègues 

L’abandon de la réforme PPCR, source d’arbitraire et de division entre les personnels.

 

 

L’ensemble des commissaires paritaires

 

du SNETAA FO Martinique

 

 


 

 

le 12/06/18

Rappel : Réunion du bureau ce Mercredi 13 JUIN 2018 à 15h30 au Siège, la présence de tous est requise.

 Je vous rappelle :

 

notre réunion de préparation des CAPA du jeudi 14 juin , ce mercredi 13 juin de 14h à 15 h . Présence de tous les commissaires paritaires titulaires et suppléants obligatoires

 

Ensuite pour tous : réunion du bureau à 15h30

 

Nouvelle procédure d'accès à la hors classe

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

le 12/06/18 

Bonjour à tous,

 

Le SNETAA FO Martinique invite tous les camarades à être solidaires activement avec les camarades en lutte en ce moment.

 

  • Participez activement au séminaire organisé par l’intersyndical  des retraités (voir invitation en bas de page) ce jeudi 14 juin à 9h à la maison des syndicats.

 

NB : ce jeudi 14 juin est également un jour de mobilisation nationale pour les retraités

 

 

J’attends votre retour concernant votre disponibilité et votre participation

 Bien syndicalement

 Jocelyn PRESENT 

 

Cher(e)s ami(e)s

 

L'Intersyndicale des retraités  (FGRFP, CGTM, CGTM-FSM, FSU, CDMT, CFTC) organise un séminaire sur la politique actuelle du gouvernement

concernant les retraités, le JEUDI 14  JUIN 2018  à partir de 9 heures à la Maison des Syndicats.

Venez nombreux vous informer sur les actions à mener pour infléchir cette politique scélérate.

 Claudinette PETRO  Trésorière FGR-FP

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

le 05/06/18

A lire 

Redoublement et rôles du conseil de classe et du chef d'établissement

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Pour infos

Votre S3 du SNETAA FO Martinique dans le JT de Zouk TV sur la réforme. 
Ce lundi 4 juin 2018 à  18h30 et 22h30.
Mardi 5/06/18 à 07 h.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

  L’année scolaire tire à sa fin.

 

Les membres du bureau du SNETAA FO Martinique renouvelle la formule du mini-séminaire qui se tiendra cette année à la ferme Perrine.

Tous les S1, correspondants et membres actifs sont invités et attendus ce samedi 23 juin 2018 de 8h à 16 H (voir carte invitation en fichier joint)

Il est impératif que vous me fassiez remonter le nombre et les noms des personnes invitées en précisant le menu choisi (Viande ou Poisson)

La date butoir est le vendredi 15 juin 2018 mais n’attendez pas aussi longtemps pour me recontacter.

 

Vous pouvez également vous inscrire auprès de Marie Line JOSEPH.

 

Comptons sur votre présence

 

Bien syndicalement

 

Pour le bureau du SNETAA FO Martinique

Jocelyn PRESENT

Tél : 0696 26 72 25

 

carte invitation 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

le 29/05/18

Suite au CTA de ce Mardi 29 Mai 2018, après accord du ministère, le recteur a annoncé un arrêté modificatif concernant la rentrée 2018:

  • le Lundi 3 Septembre : rentrée des enseignants
  • le Mardi 4 Septembre : rentrée des élèves

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 Congrès national du SNETAA-FO 22 au 25 mai 2018 à RONCES Les BAINS


La délégation de Martinique composée de 5 membres a participé à ce congrès, riche en temps forts. Près de 350 congressistes ont participé à ce moment avec un ordre du jour assez fourni :

  • Accueil (remise des documents de travail, clés des chambres etc...)20180523_081036.jpg
  • ouverture du congrès par le S3 Poitiers organisateur
  • discours du SG
  • réunion S2-S3
  • réunion présidents rapporteurs+ commission des débats et des votes
  • rapport d'activité et vote
  • Prises de paroles des membres du SNETAA-FO
  • Travail en commissions (7 motions)
  • réunion du bureau national
  • intervention des invités nationaux ( FO, ID FO, CGT educ action)
  • intervention des invités étrangers ( albanie, chypre etc...)
  • repas de gala + soirée dansante
  • textes des commissions, amendements et mise au vote des résolutions
  • lecture du rapport financier et intervention du commissaire aux comptes et  vote
  • discours de cloture du Secrétaire Général Pascal Vivier

 

congres2018.jpg

Prise de parole du S3 de la martinique jocelynn Présent 

  

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 28/05/2018

RÉFORME DE L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : LE SNETAA-FO, MOBILISÉ, VIENT DE SE FAIRE ENTENDRE. MAIS TOUT RESTE À FAIRE.

Le Ministre de l’Éducation Nationale vient de faire son annonce quant à sa vision de sa réforme sur l’enseignement professionnel. 

Le SNETAA-FO est dans toutes les discussions depuis 6 mois. Il n’a cessé de porter les revendications du terrain pour que « la réforme » que nous réclamons permette à cette voie noble de devenir incontournable pour une réelle émancipation de la jeunesse de notre pays et pour d’autres conditions de travail pour les personnels en souffrance.

Il a fallu batailler ferme, porter des contre-propositions, dénoncer le rapport Calvez-Marcon qui a été « un coup de massue pour l’enseignement professionnel » (cf communiqué du SNETAA-FO du 28 février 2018), déjouer les lobbyistes pédagogistes jusqu’à la dernière heure et demander, dans une lettre ouverte au ministre (cf lettre ouverte de ce samedi 26 mai 2018) de renoncer à en faire des annonces déconnectées du terrain. 

Le « dossier de presse » a été rendu après que le Ministre a appelé le Secrétaire Général du SNETAA-FO ce lundi très tôt en matinée.

Si l’apprentissage est encore un point d’achoppement d’importance, il s’avère qu’il n’est plus mis en avant comme une formation à privilégier. Le SNETAA-FO combat l’idée par laquelle le ministère voudrait contraindre tous les LP à ouvrir des UFA en leur sein. Nous restons mobilisés jusqu’à ce que nous réussissions à convaincre !

Le SNETAA-FO est parvenu à se faire entendre sur : 

• la nécessité absolue de consolider les diplômes nationaux en particulier le CAP qui, avec un parcours allant de 1 an à 3 ans, permet à chaque élève de mettre à profit ses talents à son rythme. Cela permettrait de stopper la dépréciation de ce diplôme national et donner une chance à chaque jeune. Avant de réclamer l’objectif de 80 % d’une classe d’âge au baccalauréat - ce qui n’a fait qu’attaquer le niveau du bac - le SNETAA-FO réclame qu’aucune sortie du système scolaire ne se fasse sans CAP. C’est ainsi qu’on lutte contre le décrochage scolaire, qu’on accroît le niveau de qualification alors que 120.000 jeunes quittent l’École sans aucun diplôme ; cela permet aussi d’insérer les futurs travailleurs ; 

• la place des CPC pour revoir la lisibilité des parcours avec les branches professionnelles et l’éducation nationale qui semble réintroduite dans la discussion. Le SNETAA-FO y met une condition : les PLP doivent y exercer toute leur expertise ; 

• une pédagogie spécifique et innovante, pédagogie sur projet, travail en équipe. La «co-intervention» ne se décrète pas. Elle doit être préalablement négociée pour qu’elle se traduise par une réalité efficiente auprès des élèves et des Professeurs de Lycées Professionnels. Sinon ce ne sera qu’un gadget. La réalisation d’une production fait partie de notre pédagogie. Quand bien même la production d’un « chef d’œuvre »est liée aux Compagnons, la sémantique est tellement déconnectée du milieu scolaire que nous sommes dubitatifs… Le SNETAA-FO réclame depuis plusieurs décennies une reconnexion de l’enseignement général aux métiers. C’est le socle fort de la pédagogie inductive qui permet de remettre à niveau les jeunes qui ne maitrisent plus les savoirs fondamentaux. C’est pourquoi les heures de soutien sont nécessaires aux jeunes qui entrent en Lycée Pro. Donner de la culture générale forte en respectant les disciplines d’enseignement, c’est une exigence pour le SNETAA-FO. 

• le module d’accès à l’enseignement supérieur ou d’accès à l’emploi : L’idée semble interessante mais elle ne doit pas rester que prometteuse.

• sur l’horaire semaine des élèves : si les horaires sont réduits pour les élèves, l’École doit en profiter pour des réductions d’effectifs par classe. Diminuer les effectifs d’élèves par classe est une exigence pour mieux former et pour mieux enseigner. C’est la première pierre pour une amélioration des conditions de travail. Mais le SNETAA reste prudent et sera vigilant pour que cela ne se transforme pas en suppression de postes de PLP. Ce serait un casus belli. 

• la durée des période de stages (PFMP) allant jusqu’à 22 semaines : c’est l’assurance que nos diplômes nationaux sont professionnalisants, en lien avec les métiers. 

• sur la seconde : il semble que le Ministre ne réponde ni aux demandes du rapport Brunet ni au rapport Calvez-Marcon. S’il maintient une forte professionnalisation dès l’entrée au lycée, il imagine des regroupements de formation, sur la seconde, sans dénaturer le diplôme. Nous serons extrêmement vigilants. 

• les BTS : nous avons une revendication forte et ferme. Ouverture massive de places en STS avec des ouvertures en Lycée professionnel. Ce diplôme professionnel de niveau III doit s’inscrire massivement dans les lycées professionnels avec les Professeurs de Lycées professionnels. Ils connaissent ces jeunes et font leur preuve tous les jours par leur pédagogie spécifique et insérante. Nous vérifierons cette intention par le nombre d’ouvertures effectives de STS en lycées professionnels. 

• le DI : le maintien du diplôme intermédiaire est une exigence pour le SNETAA-FO. Le flou est maintenu, nous restons mobilisés. 

Le ministre veut mettre le projecteur sur l’enseignement professionnel en imaginant des « campus d’excellence ». Notons d’abord une avancée quant à l’intitulé qui est loin d’être symbolique. Le SNETAA-FO reste opposé au campus des métiers. Insérer des laboratoires de recherche appliquée dans des lieux « ancrés » et non « hors-les-murs », avec pour la première fois l’inscription claire de classes de CAP, de classes de Bac pro entrouvrent l’espoir de discussions. Toutefois le SNETAA-FO reste opposé à la mixité des parcours et la mixité des élèves. La mise en réseau des lycées professionnels demeure fortement problématique. La question RH sous-jacente doit absolument être traitée en urgence.

Il reste un grand nombre de points d’opposition. 

Nous sommes vigilants, prudents et mobilisés. Nous allons poursuivre toutes nos démarches pour faire aboutir les revendications des personnels. 

Rien n’est gagné mais, enfin, à force de batailles menées à tous les niveaux, le SNETAA-FO vient de décrocher un document comme base de négociation. 

Après les discussions, il semble que le Ministre ouvre enfin les négociations. Le SNETAA-FO y portera tous ses mandats pour réenchanter l’avenir des jeunes et l’avenir des Professeurs de lycées professionnels, fonctionnaires d’Etat. 

Discuter n’est pas négocier. Négocier n’est pas signer. 

Pascal VIVIER

Secrétaire Général du SNETAA-FO 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

  26/05/2018

LETTRE OUVERTE DU SNETAA-FO AU MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Monsieur le Ministre, 

Le SNETAA-FO, premier syndicat des lycées professionnels, vient de tenir son congrès national où il réunissait plus de 350 délégués venus de toute la France hexagonale et de tous les territoires d’outre-mer.

Dans le même temps, les discussions avec votre cabinet se sont poursuivies quant à la réforme que vous prévoyiez d’annoncer ce lundi 28 mai. 

Les axes qui se distinguent ne font écho à aucune discussion préalable puisque, chaque jour, les thèmes varient et apparaissent au gré d’on ne sait quel « bougisme » frisant parfois le ridicule. Quand ils ne flirtent pas avec la cinquième dimension ou le mépris pour les jeunes, leurs familles et les professeurs spécifiques de l’enseignement professionnel, les Professeurs de Lycée Professionnel (PLP).

À chaque nouvelle rencontre, votre cabinet annule les axes de la discussion précédente. Ni pour un ajustement. Ni pour une prise en compte des réalités du terrain.

La commande était-elle d’impuissanter les syndicats des personnels de la voie professionnelle par des discussions sans fin et sans base de négociation ? Ou est-elle liée à la panique du ministère obligé de rendre sa copie ? Tout ce qui se profile est un inventaire à la Prévert, déconnecté de la réalité. Les PLP y verront une fois de plus l’influence de pédagogues illuminés dont la vision relève d’une piètre politique-fiction.

L’avenir des jeunes, Monsieur le Ministre, c’est sérieux.

L’avenir des PLP, c’est tout aussi sérieux.

Vous aviez dit que votre deuxième priorité était l’enseignement professionnel. C’était encourageant. Depuis, vous avez lancé tant de réformes (classes de CP, au collège, réforme du baccalauréat, Parcoursup, maternelles, etc.) qu’il se révèle que « votre deuxième priorité » n’est pas la seconde. 
Si vos annonces de lundi venaient confirmer les énièmes revirements diffusés subrepticement, ce serait la casse de l’excellence de cette voie de formation, des diplômes nationaux, d’un avenir professionnel garanti pour les jeunes au sein de l’École.

Ce serait une attaque frontale contre les PLP et les lycées professionnels.

Nous avons avancé de nombreuses propositions adaptées à l’enseignement professionnel :

• une pédagogie spécifique ;
• les diplômes nationaux renforcés, en particulier le CAP, le bac pro, le BTS et la licence pro ;
• un meilleur choix d’orientation ;
• l’amélioration de la lisibilité des formations.

Il semble qu’elles soient rejetées.

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, le SNETAA-FO vous demande de renoncer aux annonces prévues ce lundi 28 mai 2018.

L’avenir des jeunes est en jeu !

L’avenir des Professeurs de lycées professionnels est en jeu !

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Pascal VIVIER

Secrétaire Général du SNETAA-FO 

 

  

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La dernière nouvelle


Rentrée scolaire 2018 - par JV

Suite au CTA de ce Mardi 29 Mai 2018, après accord du ministère, le recteur a annoncé un arrêté modificatif concernant la rentrée 2018:

le Lundi 3 Septembre : rentrée des enseignants
le Mardi 4 Septembre : rentrée des élèvessmiley tranquillesmiley tranquille

... / ... Lire la suite



élections professionnelles
Réseaux sociaux snetaa fo

Le SNETAA FO s'adapte à la communication avec les réseaux sociaux.

Connecter vous sur :

 logo_facabook.jpgFacebook : snetaaMartinique-facebook

logo_twitter.jpgTwittersnetaaMartinique-twitter

Nous attendons vos suggestions.

Rejoignez le SNETAA-FO

 logo_adhesion-ConvertImage.jpg

Echanges

Fermer Calendrier

Fermer Contacts

Fermer nos adhérents retraités

Fermer Membres et symphatisants

Fermer Liens

Fermer Archives

Fermer Agir en ligne

Evenements : 2010/2018

Congrès Académique : Mars 2018

1congres2018.jpg

2congres2018.jpg

3congres2018.jpg


 Congrès Académique : mars 2014

photo00_congres_mars2014.jpg

Cliquer sur l'image pour voir le diaporama

C.S.A : Novembre 2013

 photo00_CSA_nov2013.jpg

Cliquer sur l'image pour voir le diaporama

 A.G. du SNETAA-FO : 18 juin 2011 

imagereduite_agsnetaafo_juin2011.jpg

Discours de Michel BIAGGI

Conseil Syndical Académique de décembre 2010

imagecsa_dec2010_01.jpg

compte rendu de la matinée d'échange sur la violence

extrait de discours des intervenants sur la violence

 

Conseil National : Fréjus mai 2011

imagecsa_dec2010_02.jpg

Cliquer sur les images pour voir les diaporamas

^ Haut ^